LA PACES

A tous ceux qui souhaiteraient tenter l’aventure de la PACES, cette page est pour vous !


I. La PACES, qu’est-ce que c’est ?

La Première Année Commune aux Etudes de Santé est une année universitaire qui se déroule dans les facultés de médecine de France. C’est une année d’étude qui permet de s’orienter vers les filières :

  • Médecine
  • Pharmacie
  • Odontologie
  • Maïeutique
  • Masso-kinésithérapie 
  • Ergothérapie
  • Manipulateur radio
  • Psychomotricien

Les filières que j’ai listées en couleur verte sont les filières qui peuvent être accessibles via d’autres concours que la PACES.
Le concours PACES permet probablement d’accéder à d’autres filières paramédicales, je ne pense pas toutes les connaître, et je pense que cela dépend des facultés/académies.

Cette année a la particularité d’être soumise à un concours final entre les étudiants inscrits en PACES de la même faculté. Ce n’est donc pas un concours national. Vous serez en concurrence uniquement avec les étudiants en PACES de votre année et de votre faculté.

Les différentes filières accessibles via la PACES sont régies par un numérus clausus. Le numérus clausus est propre à chaque faculté, c’est-à-dire que chaque faculté de médecine possède son propre numérus clausus pour chacune des filières. Tous les étudiants inscrits en PACES n’auront donc pas la possibilité de continuer leurs études dans l’une des filières de cette première année, c’est pour cela que cette année est réputée très difficile, à cause de ce numerus clausus souvent très faible par rapport au nombre important d’étudiants inscrits. Vous pouvez retrouver tous les numérus clausus sur internet, et certaines facultés mettent le nombre d’étudiants inscrits, le numerus clausus de chaque filière, la moyenne du premier et du dernier pris dans chacune des filières etc ce qui vous permettra de vous projeter un petit peu.

Pour vous donner une idée, à Marseille, il y a environ 3000 inscrits au premier semestre. Parmi ces 3000, environ 2200 qui ont coché le concours « médecine », plus de 1000 qui ont coché le concours pharmacie (si vous avez les chiffres pour les autres concours n’hésitez pas à me les donner) car vous avez le choix de sélectionner plusieurs concours si vous le souhaitez, étant donné que les épreuves sont les mêmes. Une fois que les résultats tombent, vous devez choisir dans l’ordre, les filières que vous souhaitez et ce sera votre classement qui déterminera où vous irez.

Voici les numérus clausus pour Marseille pour l’année 2017/2018 :

  • 372 places en médecine
  • 160 places en pharmacie
  • 72 places en odontologie
  • 36 places en maïeutique
  • 150 places en kinésithérapie

Il est possible de redoubler une seule fois la PACES. Vous avez donc deux chances de passer le concours.
Attention : certaines facultés refusent le redoublement aux étudiants classés dans les 10% derniers du concours (les chiffres peuvent varier selon les facultés). Pour ces étudiants là, il faudra valider une L1 dans n’importe quel domaine pour pouvoir ensuite refaire une PACES.

II. Qui a le droit de s’inscrire en PACES ? Comment ça marche ?

Pour s’inscrire en PACES, il faut remplir les mêmes conditions que n’importe quelle autre université. C’est-à-dire qu’il faut être titulaire d’un baccalauréat (général, technologique ou professionnel) ou équivalent.

Avant, on utilisait la plateforme Admission Post Bac (APB) pour demander une inscription en faculté de médecine. On faisait ça en début d’année civile pour entrer à la fac en septembre. Maintenant, avec la loi ORE, APB n’existe plus et laisse place à Parcours Sup. Très honnêtement, je ne sais pas trop comment cela fonctionne. Je sais qu’avant, n’importe qui pouvait entrer en faculté de médecine, mais maintenant, j’ai cru voir que certains étaient sur liste d’attente, qu’il n’y aurait pas des places pour tout le monde. Je ne sais pas trop comment ils font une sélection. Si les néo-PACES ou autre pouvaient m’expliquer, ce sera avec plaisir que j’ajouterai l’explication ici.

A partir d’un certain âge, on ne peut plus passer par Parcours Sup pour demander une inscription à la faculté. Chaque faculté a ses modalités, renseignez vous auprès de la faculté de médecine que vous désirez pour savoir quelles sont les modalités d’inscription pour les personnes qui ne peuvent plus passer par Parcours Sup à cause de leur âge.

Attention cependant, si vous n’êtes pas néo-bachelier, vous ne serez pas prioritaire sur les inscriptions. C’est-à-dire que si la faculté que vous convoitez est surchargée, vous ne pourrez pas vous inscrire. Énormément de personnes se sont vues refuser leur inscription parce qu’elles n’étaient pas néo-bachelières, et ça, que vous passiez par Parcours Sup ou pas. Essayez de demander des inscriptions dans plusieurs facultés en France si vous êtes mobiles.

La question qui retombe souvent : faut-il obligatoirement un bac S pour entrer en médecine ? NON, bien sur. Cependant, les études de santé et surtout la PACES sont des études très scientifiques. Ce sont majoritairement des étudiants titulaires d’un bac S qui réussissent, et plus spécialement ceux qui ont eu une mention. Encore une fois, cela n’est pas obligatoire, moi-même je n’avais pas de mention au bac et j’en connais beaucoup qui n’en ont pas eu. Par contre il est vrai que c’est plutôt (très) rare de réussir une PACES sans bac scientifique, mais pas impossible. Je pense qu’il faudrait que ces personnes là fassent une remise à niveau en sciences pour mettre toutes les chances de leur côté.

III. Le concours, de quoi est-il composé ? Quand doit-on le passer ?

La PACES est une année universitaire normale, avec des cours magistraux, des professeurs etc. La seule différence avec une année classique de L1, c’est le concours.

Pour ce concours, ce qu’il faut connaitre, ce sont les cours dispensés par les professeurs de votre faculté. Rien d’autre.

En règle générale, l’année est découpée en semestres. Vous passerez une première partie de concours avec uniquement les UE du premier semestre (entre décembre et janvier, cela dépend des facultés) puis la seconde partie du concours avec les UE du second semestre uniquement (entre avril et juin, là aussi, ça dépend des facultés).

Les UE sont coefficientées, certaines valent + de points que d’autres. Au final, ce sera votre moyenne générale (Semestre 1 + Semestre 2) qui déterminera votre classement au sein de votre faculté.

  1. Les QCM.

Le concours est sous forme de QCM avec 5 items. Certaines facultés appliquent le système de points négatifs, d’autres pas. Il y a aussi certaines facultés où il est possible qu’à une question, il n’y ait aucun item à cocher… Tout dépend des modalités de votre faculté.

Pour vous donner un exemple, à Marseille, il y a forcément au moins un item à cocher à chaque QCM. La question n’indique pas (ou quasiment jamais) combien d’items il y a à cocher : cela peut être 1, 2, 3, 4 ou 5.
Le barème :

  • Tout juste (c’est à dire que vous avez coché tout ce qu’il fallait cocher, et pas coché tout ce qu’il ne fallait pas cocher) : 1/1
  • 1 erreur (vous avez coché un item qu’il ne fallait pas cocher, ou alors, vous avez oublié de cocher un item qu’il fallait cocher) : 0,5/1
  • 2 erreurs (vous avez coché un ou 2 items qu’il ne fallait pas cocher, ou alors, vous avez oublié de cocher un ou 2 items qu’il fallait cocher) : 0,2/1
  • 3 erreurs ou plus : 0/1

Exemple :

QCM 1 QCM 2 QCM 3
Réponses à cocher ABE ACD CDE
Réponses que vous avez cochées AB BCD ABDE
Note 0,5/1 (vous avez oublié E, vous avez donc 1 erreur) 0,2/1 (vous avez oublié A et vous avez coché B alors qu’il ne fallait pas, vous avez fait 2 erreurs) 0/1 (vous avez coché A et B alors qu’il ne fallait pas, et vous avez oublié C donc 3 erreurs)

On perd très vite et très facilement des points. Chaque item est important.

Il y a un nombre de QCM différent selon les UE. En effet, les UE comportant le plus grand nombre d’heures de cours, comporteront un nombre de QCM plus importants (et souvent, ce sont ces UE qui ont le plus fort coefficient). A Marseille, le nombre maximum de QCM c’est 40, dans les plus grosses UE. Ce qui fait 40 questions multipliées par 5 items. Pour les UE à 40 QCM, à Marseille, nous avons 1h. Ce qui correspond à 1,5 minute par QCM. Cela peut paraitre beaucoup, mais quelques fois les items sont très longs, compliqués, bourrés de pièges. Il faut donc s’entrainer pendant l’année à répondre rapidement aux QCM.

2. Les questions rédactionnelles.

Certaines facultés proposent aussi des épreuves rédactionnelles. C’est le cas à Marseille au second semestre pour l’UE7. Une partie de cette UE (les sciences humaines et sociales) est composée de 32 textes d’environ une page d’ordinateur que les étudiants doivent apprendre par coeur, au mot près, à la virgule près. Le jour du concours, un des 32 textes est tiré au sort et l’étudiant doit le réécrire, sur une feuille donnée par la faculté (c’est une feuille blanche comportant un cadre et le texte doit être inscrit à l’intérieur de ce cadre, si un mot sort de ce cadre, il n’est pas comptabilisé).

3. Le support.

C’est la faculté qui vous fournira le support sur lequel vous allez répondre aux QCM et à la question rédactionnelle. En général, pour les QCM c’est une feuille avec des cases A B C D E pour chacun des QCM et vous devez noircir les lettres que vous voulez cocher. Le sujet et la feuille de réponse sont donc séparés, il faudra jongler entre votre sujet et votre feuille de réponse.
A partir de la 2ème année de médecine à Marseille, nous répondons aux QCM sur une tablette, peut-être que certaines facultés appliquent ce concept dès la PACES, je ne suis pas au courant.

IV. Quelles sont les UE enseignées en PACES ? Lesquelles dois-je préparer selon la filière que je souhaite ?

Le programme est plus ou moins similaire dans toutes les facultés de médecine de France, mais on retrouvera tout de même quelques différences. Inutile de récupérer des cours d’autres facultés pour vous entrainer, c’est complètement inutile. Seuls les cours de votre propre faculté vous seront utiles pour le concours. C’est souvent le professeur qui dispense le cours magistral qui rédigera le/les QCM qui tomberont le jour du concours concernant son cours, donc seul son cours est à connaître.

Je vais reprendre l’exemple de la faculté de médecine de Marseille pour les UE :

  • UE1 : Atome – Biomolécules – Génome – Bioénergétique – Métabolisme. C’est une UE assez scientifique, plutôt axée physique/chimie et un peu de biologie.
  • UE2 : La cellule et les tissus. Cette UE se compose de biologie cellulaire, histologie et embryologie. Cela se rapproche donc + de la SVT.
  • UE3a : Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels et méthodes d’études 1ère partie. C’est plutôt de la physique
  • UE3b : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects fonctionnels et méthodes d’étude et d’analyse du génome (2ème partie) : De la physique aussi, mais un peu plus appliquée à la médecine et à la santé.
  • UE4 : Evaluation des méthodes d’analyses appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Un joli nom tout ça pour dire que ce sont des biostatistiques.
  • UE5 : Organisation des appareils et des systèmes : Aspects morphologiques et fonctionnels. C’est de l’anatomie.
  • UE6 : Initiation à la connaissance du médicament. Matière purement pharmacologique.
  • UE7 : Santé, Société, Humanité. La moitié de l’UE sont des sciences humaines et sociales et la seconde moitié des cours sur la société, la pollution, l’anthropologie, la mycologie, la psychiatrie… un peu une matière fourre-tout.
  • UE spécifique 11 : Anatomie du petit bassin chez la femme, Anatomie et histologie de l’appareil reproducteur et du sein – Organogenèse, Tératogenèse, Unité foeto-Placentaire, Masso-Kinésithérapie. Le nom est assez parlant pour que vous compreniez de quoi elle traite.
  • UE spécifique 12 : Anatomie tête et cou, Croissance et développement morpho facial. Idem, le nom est parlant, une UE axée odontologie.
  • UE spécifique 13 : Les médicaments et autres produits de santé. UE très pharmacologique.
  • UE spécifique 14 : Bases chimiques du médicament. De la chimie appliquée aux médicaments.

Le tronc commun sont les UE1, 2, 3a, 3b, 4, 5, 6 et 7. C’est-à-dire que peu importe la filière qui vous intéresse, vous devrez forcément passer ces épreuves.

Chaque filière possède des coefficients différents selon les UE. Par exemple pour le concours médecine, l’UE1 est coefficient 5, alors que pour le concours pharmacie, l’UE1 est coefficient 7. Ce sont les mêmes épreuves, les mêmes cours, tout pareil, juste le coefficient est différent selon la filière. Si vous avez eu une superbe note en UE1 par exemple, vous serez + susceptible d’avoir un meilleur classement pour le concours Pharmacie que Médecine.

Pour chaque filière, vous devez donc passer les 8 UE du tronc commun (en général il y en a 4 au premier semestre, et 4 au second semestre) ainsi que 2 UE de spécialités :

  • Pour les concours médecine et masso-kinésithérapie : Tronc commun + spé 11 et 12
  • Pour le concours pharmacie : Tronc commun + spé 13 et 14
  • Pour le concours maïeutique : Tronc commun + spé 11 et 13
  • Pour le concours odontologie : Tronc commun + spé 12 et 13

De ce fait, pour le concours pharmacie par exemple, les spé 11 et 12 ont un coefficient de 0. C’est-à-dire que sur votre note globale, ces deux spé là ne seront pas prises en compte pour la moyenne générale et le classement dans le concours Pharmacie.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, passer tous les concours, puisque toutes les épreuves sont les mêmes. Le risque est de se compliquer la vie à apprendre 3 ou 4 UE de spécialités au lieu de 2. Ce n’est pas très conseillé de faire ça. Cependant, si une personne a eu de superbes notes au tronc commun, et étant bien classé pour le concours médecine, peut se permettre d’être également bien classé pour le concours pharmacie, même si cette personne a 0/20 en UE spé 13 et spé 14. Ses notes du tronc commun lui suffisent pour assurer un maximum de points sans en avoir eu dans les UE de spécialités Pharmacie.
Certains choisissent aussi de travailler correctement 2 UE, et d’aller aux épreuves des deux autres en cochant les items au hasard. Cela leur permet d’assurer quelques points dans ces deux UE là, ce qui peut, des fois, permettre d’être bien classé dans une autre filière que celle souhaitée d’origine.

V. Est-il obligatoire d’avoir une prépa ?

Pas du tout. Les préparations privées aux concours PACES coutent très chers et peuvent se révéler extrêmement utiles pour certaines comme complètement inutiles pour d’autres. Il est difficile d’émettre un avis là dessus car cela dépend des personnes. Je dirais personnellement que si vous sentez que vous avez besoin d’être bien encadré, boosté etc, cela peut être une bonne idée. Il faut surtout que vous compariez les différentes préparations, ce qu’elles proposent etc. Certains ont absolument besoin d’avoir un lieu où travailler car ils sont incapables de travailler chez eux et ont besoin de cette ambiance de travail. Les prépa mettent en général à disposition de leurs étudiants, des salles de travail. Certaines prépa physiques ont des professeurs qui donnent des cours (plutôt que des étudiants en 2ème/3ème année qui ont réussi le concours) et certains préfèrent que ce soit un professeur. Elles peuvent également proposer des stages de pré-rentrée pour vous permettre de voir les premiers cours ou les plus difficiles du semestre, vous aiguiller sur une méthode de travail à avoir etc. A vous de voir !

Il existe également des préparations en ligne. Je ne pense pas qu’il y en ait pour toutes les facultés de médecine en France, mais en tout cas à Marseille il y en a pas mal. J’ai personnellement beaucoup aimé ce système qui m’a permis de faire des centaines (des milliers plutôt) de QCM et donc de m’entrainer tous les jours. C’est beaucoup moins cher que les prépa physiques et le service est très bon. A vous de les comparer entre elles, de comparer avec les prépa physiques et de voir ce que vous préférez, ce dont vous avez besoin.

Vous avez aussi le tutorat de la faculté. C’est encore moins cher que les prépa en ligne. Le tutorat de la faculté est géré par des étudiants qui ont réussi le concours PACES (comme pour les autres prépa en général). Il propose des QCM, des concours blancs, les annales corrigées etc… en général tout pareil que les autres prépa, mais comme les tutorats sont gérés par l’association des étudiants, c’est plus accessible. Certains tutorats sont réputés pour être excellents, meilleurs que certaines prépa ! Là aussi, à vous de voir ce que vous préférez, demandez des avis, faites vos propres tests et expériences. C’est vraiment personne-dépendant !

VI. Si je réussis, je passe en 1ère ou en 2ème année ?

C’est la question que tout le monde se pose, et c’est légitime. Pour les filières médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique, dès lors que vous réussissez votre PACES, vous passez donc en deuxième année. Pour valider vos années suivantes, il vous faudra répondre aux exigences des examens de votre filière (en général, c’est 10 de moyenne), ce n’est plus un concours. Une fois que vous êtes passés, c’est fini, vous pouvez souffler un peu, votre place est à vous et personne ne pourra vous l’enlever. Si vous êtes admis en maïeutique, vous irez finir vos études dans l’école de maïeutique, si vous êtes admis en médecine vous restez à la faculté de médecine, pour les pharma ce sera direction la faculté de pharmacie et pour les odonto, direction la faculté d’odontologie.
Attention cela ne veut pas dire que les années supérieures sont plus simples que la PACES… Elles sont simplement moins stressantes du fait qu’il « suffit » en général d’avoir la moyenne pour valider son année.

Pour les filières paramédicales accessibles via la PACES comme la masso-kinésithérapie, la PACES n’est pas incluse dans le cursus. C’est-à-dire que lorsque vous réussissez votre concours PACES pour entrer en kinésithérapie, alors vous entrez en 1ère année de kiné. En soit, rien de très grave, ce qui est embêtant, c’est que cette PACES ne soit pas reconnue comme une année d’étude dans ces filières et au final on dit que les kinésithérapeutes ont 4 ans d’études mais en réalité, ils en ont fait 5 pour la plupart (4 ans de kiné + la PACES) et bien que depuis peu, leur diplôme est reconnu à bac +5, ils n’ont pas le grade de Master. Dites moi si je me trompe les kinés…

VII. Et si j’échoue 2 fois au concours PACES ?

  1. Les autres possibilités d’intégrer une filière médicale :

Il ne sera malheureusement pas possible, en France, de retenter le concours PACES. Cependant, si vous souhaitez à tout prix intégrer ces filières médicales vous avez d’autres possibilités :

  • Partir à l’étranger : Roumanie, Espagne, Portugal, Belgique (attention, si vous avez fait 2 PACES, il faudra attendre 5 ans après le deuxième échec pour tenter l’examen d’entrée à l’école de médecine en Belgique)… Vous ne pourrez pas revenir avant la 6ème année minimum en France, et ça devient de plus en plus difficile de revenir exercer en France ensuite.
  • Tenter le numérus clausus paramédical : Si vous êtes un paramédical avec un diplôme sanctionné par au moins 3 ans d’études (kiné, infirmier, manipulateur radio…) et que vous avez exercé pendant au moins 2 ans à temps plein votre profession paramédicale, vous pouvez repasser le concours PACES mais en étant classé uniquement avec les étudiants paramédicaux comme vous. Vous aurez les mêmes cours et les mêmes épreuves que les étudiants en PACES « classique » mais vous aurez un numérus clausus rien que pour vous. C’est un numérus clausus très avantageux, dans de nombreuses facultés, il y a + de places à pourvoir que d’étudiants inscrits sur la liste paramédicale. Il leur faut « simplement » 10/20 de moyenne générale à l’année pour réussir le concours. Attention cependant, pas toutes les facultés de médecine en France proposent ce numerus clausus paramédical. Si vous avez effectué 2 PACES en liste normale, vous avez 1 chance en PACES en liste paramédicale. Si vous avez effectué 1 PACES en liste normale, vous avez 2 chances en PACES en liste paramédicale.
  • Demander un triplement : Si vous avez de bonnes raisons qui expliquent votre échec en PACES, vous pouvez demander au doyen de votre faculté de médecine, un triplement. C’est une mesure exceptionnelle qui ne s’applique que dans de très très rares cas (décès dans la famille, échouer à une place près, problèmes médicaux…)
  • Tenter une passerelle santé : si vous décidez de vous orienter vers une autre filière qui est compatible avec une passerelle santé, vous pourrez essayer de passer le concours passerelle pour intégrer la filière de votre choix (médecine, pharmacie, maïeutique ou odontologie). C’est de loin la façon la plus incertaine d’intégrer une filière médicale. Si vous voulez, j’écrirai un article sur la passerelle si cela vous intéresse (c’est par cette option que j’ai pu intégrer les études de médecine).

ATTENTION : je déconseille plus que tout de choisir une filière par défaut dans le but de revenir dans celle convoitée en premier lieu. N’allez pas faire des études de soins infirmiers juste pour faire une 3ème PACES, ne choisissez pas la filière pharmacie juste pour tenter une passerelle vers maïeutique ensuite etc. C’est une très mauvaise idée, parce que ces autres façons d’accéder aux métiers du médical sont tout aussi incertaines (voire + quand il s’agit de la passerelle) que la PACES. Si vous n’y parvenez pas, qu’allez-vous faire ensuite ? Vous aurez pris la place d’une autre personne, qui elle, aurait été un professionnel épanoui… Je sais que dans ce genre de situation, on ne pense pas aux autres mais qu’à nous même, mais c’est aussi penser à soi même que de refuser de s’infliger des années d’études dans une filière que l’on aime pas juste pour essayer d’en atteindre une autre. Concernant la passerelle, vous pouvez être sur que le jury saura pertinemment reconnaitre les personnes qui ont choisi une autre filière juste pour tenter une passerelle et cela ne passera pas du tout. Réfléchissez.

2. Les réorientations :

Si vous avez été ce qu’on appelle « reçu-collé » au concours PACES, c’est-à-dire, que vous avez eu au minimum 10/20 de moyenne générale mais que vous n’avez pas eu votre concours, il existe des passerelles qui permettent de passer directement en 2ème ou 3ème année d’un autre cursus. Par exemple, vous pouvez passer en L2 de droit si vous avez eu 10/20 en PACES, en 2ème année de DUT génie biologique, DUT chimie, DUT mesures physiques, Polytech, en L2 de STAPS, en L2 biologie etc… Plein de possibilités existent.

Vous pouvez aussi tout simplement vous réorienter dans un secteur qui n’a aucun rapport avec la santé ou la PACES, et repartir de 0.
2 ans dans une vie ce n’est rien et ce ne sera jamais des années de perdues.

VIII. Mon expérience, mes conseils.

Je vais essayer de vous lister la plupart des conseils que j’ai à donner. J’ai fait deux PACES et j’ai été pendant 4 ans tutrice et responsable d’une équipe de tuteurs pour une prépa en ligne. Ces années où j’ai été pleinement baignée dans le milieu de la PACES m’ont permis de voir ce qui marchait, et ce qui ne marchait pas en PACES alors je vais essayer de vous faire part de cette expérience en quelques points.

  • L’hygiène de vie : c’est super important. Essayez au maximum de manger le mieux possible. Pas forcément pour entretenir votre ligne, mais cela vous permettra d’être moins fatigué et donc plus efficace. Dormez suffisamment. Essayez de savoir, avant l’entrée en PACES, quelle est le nombre d’heures minimum qu’il vous faut pour être en forme. Si vous avez besoin de 8h de sommeil alors dormez 8h/nuit. Inutile de dormir moins pour avoir + de temps de travail. Ca peut marcher les premiers jours, ça peut marcher les derniers jours de révisions, mais sur le long terme cela ne marchera pas. Le sommeil c’est super important, c’est pendant le sommeil que vous consolidez toutes vos connaissances, il y a plein de mécanismes biologiques qui se font pendant le sommeil et c’est aussi pendant cette période que votre corps se repose.
  • Evitez le retard : je pense que le retard est l’une des choses qui nuit le plus à la réussite en PACES. Dès le premier jour de cours, vous devez vous mettre à bosser.
  • Méthode de travail : Si votre méthode de travail au lycée (ou dans vos anciennes études) s’est révélée efficace, gardez-la et au pire ajustez la pour la PACES. Si vous n’en avez pas, tâchez d’en trouver une rapidement. Il y en a plein de méthodes : celle des J etc. C’est très personnel, aucune méthode n’est mieux qu’une autre, il faut simplement qu’elle vous corresponde. Chacun fait différemment et parmi toutes les personnes qui ont réussi, il y a de tout comme méthode de travail.
  • Revoyez les cours souvent : qu’importe la méthode de travail que vous avez, il faut absolument que vous revoyez les cours souvent. Impossible de se souvenir de toute cette masse d’informations qu’on nous délivre en ne voyant les cours qu’une ou deux fois pendant le semestre. C’est très important de revoir tous les cours très régulièrement. Que ça soit toujours frais dans la tête. A un mois du concours, vous devez avoir revu vos cours plusieurs fois et être assez à l’aise quand vous faites des QCM sur un cours, même si vous ne venez pas de le voir.
  • N’apprenez pas seulement par coeur, comprenez : beaucoup disent que la PACES pour l’avoir il suffit d’apprendre par coeur. Je suis désolée de casser le mythe mais c’est faux. Si c’était le cas, je ne vous aurais pas dit que ce sont les bacheliers scientifiques qui réussissaient le mieux, mais plutôt ceux qui avaient de meilleures notes en poésie. Il y a bien évidemment des choses qui s’apprennent par coeur, mais il faut aussi que vous ayez compris votre cours pour être capable de répondre aux items sur celui-ci, d’être capable de déceler les pièges dans les QCM faits par les professeurs…
  • Si vous prenez vous même vos cours, utilisez un enregistreur : enregistrez le cours, vous vous remercierez quand vous aurez un trou dans votre cours parce que le prof est allé trop vite, ou vous n’avez pas entendu ce qu’il a dit, ou autre. Notez la minute à laquelle en est l’enregistrement, et vous saurez où écouter une fois chez vous pour compléter.
  • Entrainez vous à faire des QCM : que ce soit des annales, des QCM du tutorat ou de votre prépa, ne négligez absolument pas les QCM d’entrainement. Ils sont pour moi, la clé de la réussite. Je pense que c’est très très très difficile de réussir ce concours sans s’entrainer au maximum à faire des QCM. On peut penser que c’est une perte de temps au début, mais vous verrez qu’il n’y a rien de plus efficace que de faire des QCM. Si vous avez la possibilité d’avoir des annales, faites les, refaites les, re-re-refaites les.
  • Prenez le temps de lire les items : surtout le jour du concours. Lisez tous les mots. TOUS. Des fois la question est « à propos des items suivants, lequel ou lesquels sont faux ? ». Si vous n’avez pas pris l’habitude de bien lire, vous passez à coté et vous vous plantez complètement alors que vous connaissez votre cours !
  • Ne vous comparez pas aux autres : essayer de savoir combien d’heures travaille untel, quelle note il a eu à cette colle, qu’est-ce qu’il a fait samedi soir pendant que j’étais au ciné ? STOP ! C’est un concours certes, mais ce concours vous le passez pour vous. C’est inutile de se comparer aux autres, de se sous-estimer, de penser que l’autre fait mieux, que l’autre a raison. On est tous différents. Ceux qui réussissent ne sont pas toujours ceux qui disaient ne jamais avoir de retard, être dans les meilleurs aux colles etc. Restez focalisés sur vos propres objectifs.
  • Soyez organisés : c’est important pour ne pas être débordé et savoir où on en est. Chaque organisation est bonne à prendre. Choisissez ce qui vous va le mieux, ce qui vous permet d’être efficace au maximum.
  • Prenez du temps pour vous, faites des pauses : Gardez vous au moins une soirée de libre dans la semaine pour faire tout sauf de la PACES. Sortez avec des amis, allez au ciné, au resto, faites vous une soirée Netflix, faites du sport, passez du temps avec votre chéri(e), reposez vous, soufflez… c’est super important. On peut penser que c’est une perte de temps mais bien au contraire, c’est ce qui vous rendra meilleur. Rentrez voir vos parents si vous n’habitez plus chez eux, ils sont souvent un soutien incomparable. Essayez de garder une vie sociale en dehors des gens en PACES, ça sera une vraie bouffée d’air frais.
  • Si ça ne va pas, dites-le : Les suicides des étudiants en médecine, des PACES, des médecins il y en a de plus en plus… Combien sont en burn-out ? Combien ont complètement détruit leur vie avec cette PACES et ces études ? Beaucoup trop. Si ça ne va plus du tout, arrêtez tout. Faites une pause, ressourcez vous. Et si après cette pause ça ne va toujours pas, parlez-en. Ne restez pas dans votre mal-être. On ne fait pas ces études pour se tuer nous-même…

 

IX. Vos questions, mes réponses.

Je vous avais demandé, notamment sur Instagram, de me poser toutes les questions que vous voulez sur la PACES. Comme promis j’y réponds ici.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser sur Instagram ou sur ma page Facebook (c’est plus pratique pour moi) que vous retrouverez sur ce site.

 

Q1 : Est-ce utile d’acheter les cours d’anciens primants ?

Pourquoi forcément des primants ? Tu peux également acheter des cours de doublants. Je pense que cela peut être utile pour avoir un support de cours, une base et ne faire que des modifications sur le cours plutôt que de devoir reprendre tout le cours. C’est très fastidieux de prendre un cours de PACES que ce soit à la main ou à l’ordinateur. C’est un gain de temps pour moi de les avoir déjà. Par contre il faut ce soit les cours d’une personne fiable, d’une personne de ta faculté, et d’une personne qui a fait sa PACES l’année juste avant toi.

 

Q2 : Une journée type pendant ta PACES ?

Levée à 7h, petit déjeuner, toilette.
Départ à 7h40 pour la fac.
Cours de 8h à 12h.
Repas de 12h à 13h30 (le temps de rentrer chez moi, faire à manger et manger)
Cours du matin de 13h30 à 16h30 environ, ça dépendait de la longueur et la difficulté du cours.
Pause de 30 minutes avec gouter.
QCM sur les cours que je venais de voir de 17h à 17h15-30.
Révisions des anciens cours de 17h30 à 20h.
Repas du soir + douche de 20h à 21h30.
Révisions d’anciens cours et/ou QCM de 21h30 à 23h.

 

Q3 : Pour ou contre le sport pendant la PACES et pourquoi ?

Absolument pour. Je pense que le sport permet de se vider l’esprit, de se défouler, de faire et voir autre chose, et de rester en forme. C’était une vraie bouffée d’air frais pour moi d’avoir ma petite séance de sport par semaine lors de mon deuxième semestre à ma deuxième PACES et ça m’a permis de perdre un peu du poids que j’avais pris.

 

Q4 : Es-tu toujours tutrice ? J’aimerais trop!!!

Non désolée 🙁 j’ai été tutrice pendant deux ans, puis responsable d’équipe de tuteurs pendant 3 ans (j’ai été tutrice + responsable d’équipe pendant la deuxième année où j’étais tutrice) mais maintenant avec l’externat je n’ai plus le temps.

Q5 : Prenais-tu tes cours à la main ou à l’ordinateur ?

Je les prenais à l’ordinateur, je suis beaucoup plus efficace à l’ordinateur. J’ai essayé au début de l’année en primante de les prendre à la main mais c’était du grand n’importe quoi.

 

Q5 : Je veux entrer un PACES mais j’ai un bac L. As tu connu des personnes dans ce cas ?

Je n’en ai pas connu personnellement mais je sais que cela existe. Tu pourras mettre toutes les chances de ton côté si tu fais une remise à niveau scientifique et pourquoi une P0.

 

Q6 : Quelles fournitures pour les concours ?

Pour le concours en lui-même, la seule chose dont tu auras besoin c’est d’un stylo noir pour cocher les cases et +/- répondre aux questions rédactionnelles si ta faculté en fait. Pendant le semestre, il faudra que tu achètes les fournitures dont tu auras besoin selon ta méthode de travail : surligneurs (l’indispensable), des stylos, des feutres ou crayons si tu fais des dessins pour mémoriser, des feuilles, des post-it. Pourquoi pas un enregistreur si tu prends tes cours toi même. A toi de voir si tu veux prendre tes cours à la main ou à l’ordinateur aussi. En tout cas, la faculté ne te demandera aucune fourniture particulière.

Q7 : La PACES est-elle faisable mentalement pour quelqu’un ayant déjà des problèmes de dépression etc. ?

Question très difficile. Ce que je vais répondre est mon avis personnel en fonction de mon propre vécu et du vécu de gens que je connais. Je pense que ce serait beaucoup trop difficile pour une personne ayant ce genre de soucis de s’aventurer en PACES. C’est une année faite de sacrifices, de stress, de remises en questions, de perte de confiance en soi, de perte d’estime en soi, souvent de solitude. C’est souvent extrêmement difficile à vivre pour les personnes n’ayant pas ce genre de soucis que je me demande comment cela peut être tenable dans cette situation. Il faut aussi savoir ce que la personne vise après la PACES. Les métiers de la santé sont très prenants, très stressants, beaucoup de responsabilités… Il est très facile de craquer. Il suffit de voir le taux important de suicides qui touche ces professions, que ce soit aux seins des étudiants ou du personnel. Je pense que la personne devrait en parler aux médecins qui la suivent, afin de recueillir leur avis sur la question et de voir si elle est assez stabilisée sur ses propres problèmes avant de se lancer dans ces études.

 

Q8 : Comment garder la motivation et confiance en soi après de mauvais résultats ?

Si tu as la chance de pouvoir retenter une seconde PACES et que tu te sens capable de le faire alors fais le et ne reste pas focalisée sur tes erreurs de primante. Je pense que je ne t’apprends rien en te disant que de nombreuses personnes réussissent la PACES en deux fois. Ce n’est pas pour cette raison qu’elles sont moins douées que celles qui réussissent en primant. Cela se voit dans les années antérieures, aux classements des ECNi, dans leurs pratiques futures… La PACES ne déterminera pas du tout mais alors pas du tout quel genre de professionnel tu seras plus tard. Essaie de comprendre ce qui t’a fait défaut, pourquoi as tu eu de mauvais résultats : mauvaise méthode de travail ? pas assez de travail ? problèmes personnels ? cela peut être pour des tas de choses mais il faut être honnête avec soi-même et comprendre où on a pêché pour avancer. Rien n’est joué, rien n’est perdu. Garde la tête haute, ne te dévalorise pas et déchire tout. Garde toujours tes objectifs en tête, rappelle toi pourquoi tu fais tout ça, imagine toi réussir, voir ton nom dans la liste des admis dans l’année supérieure, regarde les autres étudiants qui sont passés, regarde de quoi sont rythmées leurs journées, leurs cours, leur quotidien. Pense au métier futur et dis toi que cela peut être pour toi aussi !

Si tu ne peux pas redoubler car trop mal classé, profite de cette année de transition pour te reposer, voir de nouvelles choses et revenir encore plus fort l’année d’après. Fais tout ce que je t’ai dit avant : essaie de savoir pourquoi tu as eu de mauvais résultats et apprend de tes erreurs. Rien n’est impossible.

Si tu ne peux pas redoubler et que tu te réorientes, sache qu’il y a de merveilleuses autres voies et métiers qui existent en dehors de ceux proposés par la PACES et je suis bien placée pour le savoir, je ne me voyais faire rien d’autre que de la médecine et ouvrant mon esprit je me suis rendue compte que plein d’autres choses pouvaient me plaire. Ce n’est pas parce que la PACES n’aura pas été concluante que tu n’es pas capable de faire autre chose, au contraire, la PACES t’aura endurci et tu seras plus capable que jamais de réussir ailleurs. Si tu regardes tous les réorientés de PACES, il y en a une très grande partie qui réussissent brillamment dans d’autres filières. C’est juste que le système de la PACES n’était pas fait pour eux.

Courage !

 

Q9 : J’ai peur de ne pas réussir à trouver mon organisation assez tôt et de foirer mon année.

Malheureusement, c’est souvent un souci d’organisation et de méthode de travail qui emmènent à l’échec, plus qu’un manque de travail ou de compréhension. Profite de cet été pour te poser les bonnes questions : as-tu besoin de beaucoup de pauses ? sais-tu rester concentrée longtemps ? es-tu facilement distraite par des éléments extérieurs ? te sens-tu capable de travailler seule à ton bureau ou tu es plutôt prépa/BU ? comptes tu prendre les cours sur ordinateur ? prendre le temps de les retaper proprement parce que tu es incapable d’apprendre sur des cours mal faits ? as tu une mémoire visuelle, auditive ? as tu besoin de faire des schémas pour retenir et mieux comprendre ? Il faut que tu y réfléchisses sérieusement et que tu adaptes ton organisation et ta méthode de travail à toi pour réussir. Si au lycée (ou dans tes anciennes études) tu avais une méthode de travail efficace, garde la. Il suffira juste de l’adapter aux cours de PACES et à la grosse quantité d’info à retenir.
Si tu t’entraines de façon régulière aux QCM comme je vous l’ai conseillé, tu te rendras compte rapidement que ta méthode de travail ne te permet pas d’apprendre comme tu le souhaiterais. Ne t’inquiète pas, on a été nombreux dans ton cas et vous serez nombreux dans ce cas aussi à la rentrée. Tu vas y arriver !

 

Q10 : La méthode des J est-elle efficace selon toi ?

Je pense que toutes les méthodes sont efficaces quand elles nous conviennent. Ce n’est pas une méthode que j’ai utilisée, dans aucune de mes années, cependant je sais que c’est celle que beaucoup utilise et j’en ai vu beaucoup réussir avec cette méthode. Mais ce n’est pas LA seule méthode. Je pense qu’il faut impérativement revoir de nombreuses fois les cours, et cette méthode est une des méthodes qui permet de le faire, donc oui, elle est efficace selon moi. Mais encore une fois, il faut que ça te corresponde à toi.

 

Q11 : Est-il possible de faire de la gym pendant la PACES ?

Ca dépend à quelle fréquence. 1-2h par semaine, oui bien sûr. Par contre, 2h tous les 3 jours, je ne pense pas. Tout est une question d’organisation. La PACES demande énormément de travail et je ne vous cache pas que vous devrez faire des sacrifices pendant une (voire deux) année(s) mais c’est pour la bonne cause !

 

Q12 : Est-ce utile d’aller en cours ?

Grande question. Ca dépend. De beaucoup de choses.
Il faut savoir que normalement, en PACES, on n’a pas vraiment le droit de poser directement des questions aux professeurs qui dispensent le cours. Pour certains, le fait d’aller en cours n’apporte donc pas de plus value. Par contre, si vous avez une mémoire auditive, je vous conseille fortement d’y aller.
Certains n’y vont pas parce qu’ils ont monté un petit groupe de personnes et se relaient pour prendre les cours et se les envoient : ça marche très bien mais il faut que vous soyez sûrs de votre groupe, que les personnes soient fiables, qu’elles prennent correctement le cours, qu’elles n’oublient pas la moitié des informations par exemple.
D’autres possèdent une prépa qui fournit les cours actualisés tous les jours : les tuteurs de leur prépa vont en cours pour eux, remettent le cours au propre et les fournissent aux étudiants de la prépa. Pourquoi pas. Encore une fois, soyez sûrs de votre prépa et des cours qu’elle fournit.

Personnellement, en primante, je suis allée en cours. Ca m’aidait de voir comment le prof exposait les choses et parfois cela m’aidait à mieux comprendre le cours.
En doublante, au premier semestre, j’allais également en cours. Mais je me suis vite rendu compte que ce n’était pas utile pour tous les cours dans mon cas : certains profs ne font que lire leur diaporama, un cours qui n’a absolument pas changé d’une année à l’autre… De ce fait, au second semestre, j’ai choisi de prendre une prépa en ligne qui fournissait les cours actualisés de la faculté. C’était la plus réputée pour ça (et je crois que ça l’est encore). Ca me convenait très bien. J’allais en cours que pour les choses nouvelles, ou les cours plus compliqués. Je me suis cependant rendue compte que cette prépa si bien réputée ne donnait pas des cours aussi bons que ce qu’elle prétendait et cela m’a joué quelques tours le jour du concours (des items dont je ne savais pas d’où ça sortait et après en avoir discuté avec mes amis, je me suis rendue compte que mes cours étaient incomplets, et que certains même comportaient des erreurs). Ca a été très difficile à encaisser. Heureusement j’ai eu le concours Pharmacie que je voulais mais si je ne l’avais pas eu, je pense que j’aurai regretté toute ma vie d’avoir fait confiance à ce site. Aujourd’hui encore, je sais que ce site toujours aussi bien réputé fait encore des erreurs de ce type et pourtant nombreux sont les étudiants qui leur font confiance les yeux fermés. Donc faites attention à tout et à tout le monde.

Si vous avez la possibilité de ne pas aller en cours, que les cours que vous possédez sont très biens et que vous n’avez pas spécialement besoin d’aller aux cours pour apprendre, comprendre et retenir, je ne pense pas que cela soit négatif pour votre réussite. Encore une fois on est tous différents. Cependant, n’entrez pas dans le truc « bon ce matin je vais pas en cours, et comme normalement j’aurais du y aller alors je peux dormir 1h de plus »… Là c’est complètement inutile ! Allez en cours c’est mieux que d’utiliser votre temps pour dormir ou faire autre chose que bosser.

 

J’ai sélectionné les questions les plus pertinentes, celles auxquelles je n’avais pas forcément clairement répondu dans l’article. Il y avait aussi beaucoup de questions doublons ou qui se ressemblaient, donc je ne les ai pas toutes prises. 

 

 

J’ai essayé d’écrire quelque chose de complet, de façon à ce que tout le monde ait une vision globale de la PACES. J’ai pris beaucoup d’exemples de ma propre faculté de médecine, car comme vous vous en doutez, je ne connais pas toutes les modalités de toutes les facultés en France et encore moins à l’étranger.
Cependant, si vous voulez que j’éclaircisse un point, ou que vous avez une explication de plus à apporter, n’hésitez surtout pas à me le dire (le lien de mes réseaux sociaux se trouve en bas de page) ce sera avec très grand plaisir.